Protection des végétaux : identifier au plus tôt l’arrivée du scarabée japonais en France
13/06/2022

Protection des végétaux : identifier au plus tôt l’arrivée du scarabée japonais en France

Le scarabée japonais est déjà présent en Italie et en Suisse depuis quelques années, la probabilité qu’il entre en France est haute. Cet insecte ravageur représente une menace pour des centaines d’espèces de végétaux. Pour avoir une chance de l’éradiquer du territoire, il sera nécessaire d’intervenir dès la première détection de l’insecte.
Améliorer la qualité de l’air dans les enceintes ferroviaires souterraines
08/06/2022

Améliorer la qualité de l’air dans les enceintes ferroviaires souterraines

Des millions de personnes empruntent des métros et d’autres transports souterrains pour se déplacer dans 7 agglomérations françaises. L’amélioration de la qualité de l’air à l’intérieur des enceintes ferroviaires souterraines constitue un des enjeux du plan national santé environnement. Saisie par les pouvoirs publics, l’Anses confirme la nécessité de poursuivre les actions pour limiter les expositions des usagers, en réduisant les concentrations des particules en suspension dans l’air. L’Agence propose en ce sens des indicateurs de suivi pour renforcer la surveillance de la qualité de l’air dans ces environnements.
Reconnaître le caractère cancérogène des travaux exposant aux fumées de soudage
14/04/2022

Reconnaître le caractère cancérogène des travaux exposant aux fumées de soudage

En France, plus de 528 000 salariés sont potentiellement exposés aux fumées de soudage. Selon les dernières données disponibles, l’inhalation de ces fumées contenant des particules métalliques peut provoquer des cancers broncho-pulmonaires et du larynx. Suite à son expertise, l’Anses recommande donc d’inclure les travaux exposant aux fumées de soudage et aux fumées métalliques de procédés connexes à l’arrêté fixant la liste des substances, mélanges et procédés cancérogènes au sens du Code du travail.
Fromages au lait cru : quels risques pour la santé et comment mieux les prévenir ?
08/04/2022

Fromages au lait cru : quels risques pour la santé et comment mieux les prévenir ?

Salmonella, E. coli entérohémorragiques, Listeria monocytogenes… de nombreuses bactéries peuvent se retrouver dans les fromages au lait cru et d’autres produits laitiers au lait cru que nous consommons. Ces derniers sont ainsi parfois impliqués dans l’apparition d’intoxications alimentaires et font alors l’objet de procédures de retrait-rappel. Afin d’améliorer encore la maîtrise de ces risques, l’Anses a identifié les types de fromages au lait cru sur lesquels les efforts doivent porter en priorité.
Substances chimiques dans les textiles et articles chaussants : pour une réglementation plus protectrice
09/03/2022

Substances chimiques dans les textiles et articles chaussants : pour une réglementation plus protectrice

Les vêtements et les chaussures contiennent de nombreuses substances chimiques. Si certaines de ces substances sont déjà encadrées, d’autres restent encore à identifier ou à réglementer. Sur la base des résultats de l’étude qu’elle a menée, l’Agence a proposé au niveau européen une restriction pour plus de 1000 substances en vue de renforcer la sécurité des consommateurs.
5G : des travaux actualisés suite à la consultation publique
17/02/2022

5G : des travaux actualisés suite à la consultation publique

L’Anses publie ce jour une version actualisée de son expertise sur les effets potentiels de la 5G sur la santé, à la suite de la consultation publique organisée entre avril et juin 2021 sur son premier avis. Les précisions apportées suite à l’analyse des contributions et la prise en compte des mesures d’exposition récentes confortent les conclusions initiales de l’expertise. En l’état des connaissances, l’Agence estime peu probable que le déploiement de la 5G entraine de nouveaux risques pour la santé, comparé aux générations de téléphonie précédentes.
Manque d’activité physique et excès de sédentarité : une priorité de santé publique
15/02/2022

Manque d’activité physique et excès de sédentarité : une priorité de santé publique

95% de la population française adulte est exposée à un risque de détérioration de la santé par manque d’activité physique ou un temps trop long passé assis. Ces risques sont majorés lorsque le manque d’activité physique et l’excès de sédentarité sont cumulés. Certaines populations sont plus exposées. Promouvoir des modes de vie favorables à la pratique d’activités physiques et à la lutte contre la sédentarité doit constituer une priorité des pouvoirs publics selon l’Anses.
Encourager la substitution du formaldéhyde dans plusieurs secteurs professionnels
11/02/2022

Encourager la substitution du formaldéhyde dans plusieurs secteurs professionnels

Reconnu cancérogène au niveau européen, le formaldéhyde, plus communément appelé « formol », doit être substitué par d’autres substances ou procédés pour protéger la santé des professionnels exposés. L’Anses a mené plusieurs expertises pour identifier des alternatives moins dangereuses dans cinq secteurs professionnels. Elle pointe ainsi les leviers et freins à la substitution dans différentes filières. Ces travaux permettront d’appuyer les pouvoirs publics dans la mise en œuvre des obligations de substitution par les employeurs. Ils seront également utiles pour les acteurs de la prévention des risques en santé au travail afin d’accompagner les actions de substitution.
Brévétoxines : l’inhalation d’embruns peut être responsables d’intoxications
01/02/2022

Brévétoxines : l’inhalation d’embruns peut être responsables d’intoxications

Détectées pour la première fois en France en 2018, les brévétoxines sont des toxines produites par des microalgues marines. L’inhalation d’embruns contaminés lors de la baignade ou d’activités nautiques peut provoquer des intoxications. Les professionnels qui travaillent dans des zones contaminées sont les plus exposés, les femmes enceintes ou les personnes asthmatiques étant les plus sensibles. Même si aucun cas n’a été rapporté à ce jour en France, l’acquisition de nouvelles connaissances est nécessaire.
Phytothérapie et aromathérapie : adapter l’évaluation des risques en médecine vétérinaire
24/01/2022

Phytothérapie et aromathérapie : adapter l’évaluation des risques en médecine vétérinaire

Les préparations à base de plantes (phytothérapie) ou d’huiles essentielles (aromathérapie) sont des alternatives aux autres médicaments, dits allopathiques, de plus en plus utilisées pour soigner les animaux. Ce constat est valable y compris pour les animaux producteurs de denrées alimentaires. Si les produits ont une visée thérapeutique, ils sont alors considérés comme des médicaments vétérinaires. Ceci implique de pouvoir garantir l’absence de risque pour les consommateurs de denrées alimentaires provenant d’animaux ainsi traités. Cependant, l’application de la réglementation actuelle pour évaluer ce risque est compliquée pour les médicaments à base de plantes. Face à ce constat, l’Anses s’est autosaisie afin de proposer une méthode d’évaluation adaptée aux médicaments vétérinaires à base de plantes.

Pages