Page thématique

Santé des végétaux

Les plantes peuvent être confrontées à des maladies, pathogènes ou ravageurs. Ces menaces ont des impacts sanitaire, économique, alimentaire ou encore sur la biodiversité. À travers son expertise, l’Anses contribue à prévenir les émergences de maladies et ravageurs, lutter contre les plantes invasives, et réduire l’impact de l’usage des pesticides pour préserver la diversité des espèces végétales et des cultures.

Actualités

Protection des végétaux : identifier au plus tôt l’arrivée du scarabée japonais en France
13/06/2022

Protection des végétaux : identifier au plus tôt l’arrivée du scarabée japonais en France

Le scarabée japonais est déjà présent en Italie et en Suisse depuis quelques années, la probabilité qu’il entre en France est haute. Cet insecte ravageur représente une menace pour des centaines d’espèces de végétaux. Pour avoir une chance de l’éradiquer du territoire, il sera nécessaire d’intervenir dès la première détection de l’insecte.
Comprendre l’augmentation des dégâts causés par un champignon dans la forêt des Landes
21/03/2022

Comprendre l’augmentation des dégâts causés par un champignon dans la forêt des Landes

Depuis trois ans, le champignon Cronartium pini , responsable de la rouille vésiculeuse du pin, provoque des dégâts croissants sur les pins maritimes dans la forêt des Landes. Les travaux de l’unité de mycologie du Laboratoire de la santé des végétaux ont démontré que l’implantation de champs de pivoines à proximité n’était pas à l’origine de la maladie, mais avait accentué sa transmission et aggravé l’importance de ses dégâts.
Quel est l’effet des variétés rendues tolérantes aux herbicides sur la biodiversité végétale ?
18/03/2022

Quel est l’effet des variétés rendues tolérantes aux herbicides sur la biodiversité végétale ?

La culture de variétés rendues tolérantes aux herbicides (VRTH) suscite des inquiétudes pour la biodiversité végétale. Dans une étude menée avec Inrae et les chambres régionales d’agriculture, l’Anses a mesuré l’impact de leur utilisation sur la diversité des plantes dans et autour des parcelles.
DROM : quelles utilisations des pesticides à domicile dans les Outremers français (Réunion, Guadeloupe, Martinique) ?
28/06/2021
Actualités

DROM : quelles utilisations des pesticides à domicile dans les Outremers français (Réunion, Guadeloupe, Martinique) ?

Utilisés à domicile, dans les jardins ou encore comme traitements antiparasitaires des humains et animaux domestiques, les pesticides exposent les populations à des risques sanitaires qui doivent être maîtrisés. Afin de mieux connaître les pratiques et les usages des pesticides dans les départements et régions d’outre-mer (DROM), l’Anses a mené l’étude Pesti-home. Après son premier rapport d’octobre 2019 concernant l'Hexagone, elle publie ce jour les résultats de l’étude réalisée auprès de 608 ménages des Antilles et de la Réunion.
Harmonisation des tests pour détecter les organismes nuisibles aux végétaux
09/06/2021

Harmonisation des tests pour détecter les organismes nuisibles aux végétaux

Les résultats du projet européen Valitest, coordonné par l’Anses, sont présentés lors de l’assemblée générale finale du projet ce mercredi 9 juin. Après évaluation de 83 tests, ce projet a permis d’harmoniser les pratiques de diagnostic pour 11 organismes nuisibles aux végétaux.
Des solutions alternatives aux néonicotinoïdes pour lutter contre la jaunisse dans les cultures de betteraves
02/06/2021

Des solutions alternatives aux néonicotinoïdes pour lutter contre la jaunisse dans les cultures de betteraves

Dans une mise à jour de son avis de 2018 sur les alternatives aux néonicotinoïdes, l’Anses a identifié vingt-deux solutions pour lutter contre les pucerons et la maladie de la jaunisse dans les cultures de betteraves sucrières. Ces moyens de lutte pourraient prendre le relais des produits à base de néonicotinoïdes, interdits depuis 2018, mais dont l’utilisation a été réintroduite par dérogation en 2020 pour les traitements des semences de betteraves. Ces solutions alternatives qui présentent des efficacités correctes mais insuffisantes en utilisation seule, nécessiteront une approche de lutte intégrée pour atteindre une efficacité suffisante, voire une évolution des pratiques culturales.
La surveillance de la résistance aux produits phytosanitaires à travers le monde
26/03/2021

La surveillance de la résistance aux produits phytosanitaires à travers le monde

Des scientifiques de l’Anses et d’INRAE ont analysé les systèmes de surveillance des résistances aux produits phytosanitaires dans le monde. Il ressort de leur étude que dans un même pays, plusieurs types d’acteurs, privés ou publics, mènent souvent des travaux en parallèle sur le sujet. Leurs approches sont complémentaires et les dispositifs de surveillance gagneraient en efficacité avec plus de coopération.
Une nouvelle technique permet d’identifier les OGM non répertoriés
05/02/2021

Une nouvelle technique permet d’identifier les OGM non répertoriés

Grâce à une technique développée par le Laboratoire de la santé des végétaux, sur le site d’Angers, il est désormais plus facile d’identifier une séquence d’ADN non répertoriée dans un organisme génétiquement modifié.
La présence d’un champignon destructeur de bananiers surveillée de près à Mayotte
22/01/2021

La présence d’un champignon destructeur de bananiers surveillée de près à Mayotte

Détecté pour la première fois à Mayotte fin 2019, le champignon phytopathogène Fusarium oxysporum f. sp. cubense Tropical Race 4 (Foc TR4) représente une menace importante pour les cultures de bananiers. En décembre dernier, onze nouveaux cas suspects ont fait craindre l’apparition de nouveaux foyers de l’agent pathogène dans l’île. Les analyses effectuées par l’Anses pour ces nouveaux cas se sont révélées cette fois-ci négatives, mais cette fausse alerte démontre la nécessité de rester vigilant pour empêcher sa propagation.
Un virus qui menace les courgettes détecté pour la première fois en France
27/10/2020
Actualités

Un virus qui menace les courgettes détecté pour la première fois en France

Le Tomato leaf curl New Delhi virus (ToLCNDV) est un virus qui a la capacité de progresser rapidement au sein des cultures de courgettes, en provoquant des dommages importants. Le laboratoire de la santé des végétaux de l’Anses a confirmé sa présence en France, alors que le pays était jusqu’à ce jour exempt de la maladie.
Plante comestible et plante toxique : gare aux confusions
17/08/2020

Plante comestible et plante toxique : gare aux confusions

Certaines plantes toxiques ressemblent à des plantes comestibles et peuvent être confondues avec ces dernières lors de cueillettes dans la nature ou dans le jardin potager. La cueillette de plantes pour la consommation n’est donc pas sans risques et plusieurs cas d’intoxication grave voire mortelle sont régulièrement signalés. L’Agence et les Centres antipoison vous donnent quelques conseils pour éviter les accidents.
Journées scientifiques et doctorales de l'Anses
03/09/2020

Jeudi, 3 Septembre, 2020 à Mardi, 15 Septembre, 2020

Journées scientifiques et doctorales de l'Anses

Public : non
Visioconférence Skype
L’Anses organise les « Journées scientifiques et doctorales de l’Anses » du 3 septembre au 15 septembre sous un format virtuel de 6 sessions par Skype. Ces journées multithématiques permettent aux scientifiques de l’Agence de présenter leurs travaux marquants des deux dernières années et notamment, pour cette édition 2020, les résultats des projets transversaux sélectionnés par la direction de la stratégie et des programmes en 2018, au terme d’un appel à projet vers l’ensemble des équipes scientifiques de l’Anses. Lors de ces journées, les doctorants et post-doctorants réalisant leurs travaux au sein des laboratoires ou des directions d’évaluation de l’Anses peuvent également échanger sur leurs expériences et présenter leurs résultats devant la communauté scientifique de l’Agence.

Décryptage

Xylella fastidiosa, une menace pour les oliviers et des centaines de plantes
19/07/2022

Xylella fastidiosa, une menace pour les oliviers et des centaines de plantes

Xylella fastidiosa est une bactérie phytopathogène de quarantaine pouvant infecter plus de 600 espèces de plantes et impacter des filières agricoles majeures telles que la vigne, les agrumes, l’amandier, l’olivier, mais également des plantes aromatiques, ornementales, forestières et sauvages. Aucun moyen de lutte curative contre cette bactérie n’existe à ce jour. De ce fait, pour éviter la propagation de la maladie, l’arrachage et la destruction des plantes contaminées et la lutte contre les insectes vecteurs sont indispensables. Point sur la bactérie et les missions du Laboratoire de la santé des végétaux (LSV) de l’Anses pour contribuer à la lutte contre cet organisme nuisible.
Les plantes toxiques vendues dans le commerce
22/07/2021

Les plantes toxiques vendues dans le commerce

Certaines plantes d’ornement vendues dans le commerce ou sur internet peuvent présenter un risque en cas d’ingestion ou de contact cutané par exemple. Retrouvez dans cet article la liste des plantes toxiques pour les Hommes comme pour les animaux.
Les activités de recherche de l'Anses sur les vecteurs
16/12/2020

Les activités de recherche de l'Anses sur les vecteurs

Certains arthropodes (famille qui comprend les insectes et les arachnides), tels les tiques et les moustiques, peuvent transmettre des agents pathogènes responsables de maladies affectant les animaux, les végétaux et/ou les Hommes. Plusieurs laboratoires de l’Anses étudient les maladies vectorielles et la capacité des arthropodes à transmettre ces agents pathogènes.
One Health
03/11/2020

One Health

Le concept « One Health » ou « une seule santé » en français, est mis en avant depuis le début des années 2000, avec la prise de conscience des liens étroits entre la santé humaine, celle des animaux et l’état écologique global. Il vise à promouvoir une approche pluridisciplinaire et globale des enjeux sanitaires. Les travaux de l’Anses s’inscrivent dans le concept One health. L’Agence coordonne plusieurs projets basés sur ce concept.
Le nématode du pin, un danger pour les conifères français
24/02/2020

Le nématode du pin, un danger pour les conifères français

Ver microscopique qui touche des conifères et en particulier les pins maritimes, le nématode du pin Bursaphelenchus xylophilus est un parasite particulièrement destructeur, responsable de dépérissements graves dans les forêts de pin. Transmis par un insecte vecteur, sa diffusion est principalement liée au transport de bois ou de végétaux. En France, la région des Landes, est une zone à risque en cas d’introduction de ce parasite du fait de la présence importante de pins maritimes. Laboratoire de référence national et européen pour l’identification du nématode de pin, l’Anses a par ailleurs conduit plusieurs expertises pour évaluer les risques d’introduction et d’établissement de l’organisme en France et recommandé des mesures de gestion des bois et des écorces de pins.
Insectes & santé des végétaux
19/02/2020

Insectes & santé des végétaux

Certains insectes sont indispensables pour les végétaux et d’autres peuvent nuire à leur santé et détruire les jardins, les forêts, le bois et les cultures. Au vu des changements climatiques et de l’augmentation des échanges commerciaux internationaux, il est indispensable d’identifier et de gérer la multitude de nouveaux insectes qui sont susceptibles de s’installer sur notre territoire. L’Anses est Laboratoire national de référence pour l’identification des insectes nuisibles. Aperçu des travaux.
Les plantes invasives
28/01/2020

Les plantes invasives

La grande majorité des espèces végétales, notamment celles introduites volontairement sur notre territoire sont bénéfiques pour l’Homme. Cependant, une petite fraction est capable de s’échapper des lieux où elles sont cultivées et de se reproduire ailleurs. Certaines plantes, dites invasives, peuvent avoir un impact néfaste sur l’environnement, la biodiversité et représentent potentiellement des risques pour la santé de l’Homme. Au laboratoire de la Santé des végétaux de à l’Anses, l’Unité entomologie et plantes invasives mène, grâce au laboratoire de la Santé des végétaux, des travaux d’expertise et de recherche pour évaluer les risques liés à ces plantes.
Anses et biocontrôle
22/07/2019

Anses et biocontrôle

Les produits de biocontrôle recouvrent des macro-organismes (invertébrés, insectes, acariens ou nématodes) et des produits phytopharmaceutiques comprenant des micro-organismes (champignons, bactéries, virus), des médiateurs chimiques comme les phéromones sexuelles (substances chimiques produites par les insectes jouant un rôle dans l’attraction sexuelle) et des substances naturelles (substances d’origine végétale, animale ou minérale). Dans un contexte de réduction de l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, le biocontrôle est un des leviers identifiés pour atteindre les objectifs du plan Ecophyto 2018. C’est pourquoi le dispositif de mise sur le marché et l’évaluation doivent être adaptés. En effet, même si le principe du biocontrôle est de privilégier l’utilisation de mécanismes et d’interactions déjà existants dans la nature, ces produits sont susceptibles de présenter des risques, notamment pour l’environnement. Ainsi, l’Anses est chargée de l’évaluation de ces produits.
Le charançon rouge du palmier
20/12/2018

Le charançon rouge du palmier

Qu’est-ce que le charançon rouge ? Le charançon rouge du palmier ( Rhynchophorus ferrugineus) est un coléoptère particulièrement dangereux pour les palmiers. Originaire d’Asie du Sud et du Sud-Est, il est présent dans plus de 60 pays où il menace les palmiers dattiers, les palmiers d'ornement, ainsi que les cocotiers. Présent en France depuis 2006, il a d’abord été détecté en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et est désormais installé dans les régions Occitanie et Corse. Le charançon rouge se développe à l’intérieur du stipe (équivalent du tronc), et entraîne la chute des palmes, puis la mort de l’arbre. La détection du charançon rouge dans un palmier a souvent lieu très tardivement, ce qui constitue un problème majeur dans la lutte contre ce ravageur. Une fois que le charançon rouge est installé, le palmier attaqué meurt au bout de 2 à 5 ans. En France, les espèces particulièrement menacées sont le Palmier dattier ( Phoenix dactylifera ) et le Palmier des Canaries ( Phoenix canariensis ). Constituant une menace au niveau mondial, un plan d'action international a été mis en place notamment par la FAO pour empêcher la progression du charançon rouge du palmier. En France, le charançon rouge du palmier est classé comme danger sanitaire de catégorie 1 et fait l’objet à ce titre d’une stratégie de lutte obligatoire depuis 2010. Cette stratégie repose sur trois éléments clés : une surveillance et une détection précoce de la présence du ravageur; la destruction du végétal contaminé ou de sa partie infestée; des traitements préventifs autour des palmiers infestés afin d'éviter toute dissémination de l'insecte. Le travail de l’Anses sur le charançon rouge L’Anses a travaillé à plusieurs reprises sur la lutte contre le charançon rouge du palmier, notamment en évaluant les solutions de traitements des palmiers. Elle a également réalisé une expertise afin d’optimiser les stratégies de lutte contre le charançon rouge.
Faciliter la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques de bio-contrôle
10/11/2017

Faciliter la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques de bio-contrôle

Le bio-contrôle est un des leviers pour faciliter la substitution des produits phytosanitaires de synthèse par des alternatives non chimiques, en vue d’atteindre les objectifs du plan Ecophyto 2018 de réduction de l’usage des pesticides. Bien qu’étant d’origine naturelle, ces produits à usage phytopharmaceutique doivent néanmoins être évalués scientifiquement avant leur mise sur le marché, afin de s’assurer de leur efficacité et de leur innocuité sur les plans sanitaire et environnemental. L'Anses a mis en place un dispositif spécifique et prioritaire des dossiers de bio-contrôle, incluant des délais d’instruction réduits et une taxe fiscale minorée, dans le but de faciliter leur développement.
Chenilles processionnaires du pin et du chêne
07/02/2014

Chenilles processionnaires du pin et du chêne

Les chenilles processionnaires sont des insectes, présents dans plusieurs régions de France, y compris en ville. Affaiblissant les arbres, elles ont également un impact sur la santé humaine provoquant de réactions inflammatoires de la peau ou, plus grave, des muqueuses respiratoires. Saisie afin d’évaluer les méthodes alternatives au traitement chimique pour lutter contre ces insectes, l’Anses recommande la combinaison de mesures préventives et curatives.
Les laboratoires de l'Anses
15/02/2013

Les laboratoires de l'Anses

L’Anses dispose d’un réseau de 9 laboratoires de référence et de recherche, implantés sur tout le territoire, au plus près des filières. Ces laboratoires exercent leurs activités dans trois grands domaines : santé et bien-être des animaux, sécurité sanitaire des aliments (chimie et microbiologie) et santé des végétaux. Ils sont reconnus au niveau international dans leurs différents champs d’expertise : épidémiologie, microbiologie et résistance aux antimicrobiens, toxines et contaminants physicochimiques. Grâce à leurs missions d’expertise, de surveillance épidémiologique, d’alerte et d’assistance scientifique et technique, ils assurent un rôle essentiel dans la connaissance des dangers et par la collecte des données issues des réseaux de laboratoires agréés.

Publications

Document PDF
Risques biologiques pour la santé des végétaux
Thematique
Santé des végétaux
Date de mise en ligne
13/06/2022
Numéro de saisine
2021-SA-0090
Document PDF
Risques biologiques pour la santé des végétaux
Thematique
Santé des végétaux
Date de mise en ligne
14/06/2022
Numéro de saisine
2020-SA-0073
Document PDF
Risques biologiques pour la santé des végétaux
Thematique
Santé des végétaux
Date de mise en ligne
18/11/2021
Numéro de saisine
2019-SA-0048

Ressources

Chenilles processionnaires
02/08/2022 Infographie

Chenilles processionnaires

14/02/2020

Les insectes... amis ou ennemis des plantes ?

Les insectes... amis ou ennemis des plantes ? Philippe Reynaud, responsable du laboratoire d'entomologie et des plantes invasives de l'Anses, répond à nos questions.
14/02/2020

Qu'est-ce que la santé des végétaux à l'Anses ?

Philippe Reignault, Directeur du laboratoire de la santé des végétaux à l'Anses vous explique ce que fait l'Agence pour préserver la santé des végétaux.
14/02/2020

C'est quoi, Xylella Fastidiosa ?

Françoise Poliakoff, de l'Anses, présente cette maladie et les travaux de l'Anses
14/02/2020

Les plantes invasives, vous connaissez ?

Xavier Tassus, du laboratoire de la santé des végétaux, présentent les principales plantes invasives en France et les travaux de l'Anses.